Portraits de famine

by Philippe Brach

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $10.99 CAD  or more

     

1.
2.
3.
02:51
4.
5.
02:58
6.
7.
8.
02:12
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.

credits

released September 4, 2015

Production | Philippe Brach
Réalisation | Louis-Jean Cormier
Prise de son & mix sonore | Pierre Girard
Mastering | Marc Thériault - Le Lab Mastering
Gérance | Nicolas Ouellet & Catherine Simard
Maisons de disques et agence de spectacles | Spectra Musique


Batterie | Pierre Fortin
Basse | Pierre-Olivier Gagnon
Guitares | Louis-Jean Cormier
Guitare & voix | Philippe Brach
Voix additionnelles | Karine Pion, Klô Pelgag & David Marin

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Philippe Brach Montréal, Québec

contact / help

Contact Philippe Brach

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Né pour être sauvage
Né pour être sauvage

Un lit de feuilles, une douce piqûre
Un rêve, une sarbacane
J’invoque Dame Nature
Pour qu’ils aient laissé les flos dans’ cabane
C’est confus, c’est fou, c’est con
C’est une cage

Né pour être sauvage

Y paraît qu’y a quelqu’un à quelque part
Qui veut mon poil de cul dans son cou
Y serait prêt à porter le parfum de la mort
Juste pour se sentir plus doux
C’est stupide, cupide, c’est lâche
Ça doit être l’âge

Né pour être sauvage

Viens donc me chercher
Avant que je parte
Avant ma date
J’ai pas le souffle assez fort
Pour faire tomber les marches
Sur ma tête

Le plus vieux métier du monde c’est le meurtre
Pis c’est le pire
Quand c’est trop facile c’est plate
Ça fait sûrir le plaisir
J’aime mieux avoir la chienne
Quand les hyènes s’en viennent

Né pour être sauvage

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Crystel
Crystel
Tu reviens toujours au moment où j’t’espérais pus
Tes ailes
Au premier battement sont venues boucher ma vue

Mais moi, entre deux buvards
Pour passer le temps, ben j’t’attends plus fort
En souhaitant que ta silhouette s’évapore
Parmi les enfants sourds pis les rois morts
Qui volent dans ton sang
J’te retrouve tout le temps
Dans mon angle mort

Tes yeux ne vieilliront jamais
Mes mains s’éloignent à chaque essai

Mais toi, pendant que tu dors
Le sommeil te berce, y te garde le phare
Entre tes deux oreilles même pas l’ombre d’un remords
Malgré les faux clins d’oeil, les shots de fort
Dans mon inconscient
Tu flottes tout le temps
Dans mon angle mort

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Si proche et si loin à la fois (Avec Klô Pelgag)
J’t’accoté s’a porte pis j’t’attends
Ç’fait une heure que j’ai envie de te voir
Pis toé ben t’ouvres la porte pis j’tombe su’l cul
Tout ce que tu trouves à dire :
« T’es une grosse heure en retard »

Fait qu’on s’obstine un brin
Pis on voit ben que ça donne rien
Pis on se rassit
En se disant que c’est fini
Pour aujourd’hui

Des enfants se noient
Ma paye se boit
Si proche et si loin à la fois
À la fois
Excuse-moi

L’autre bloc d’à-côté, Popa va chercher des cigarettes
Y revient dans 2 minutes
Fais ça comme une grande
Ma chouette

***

Le corps d’une jeune fille
Trouvé dans une piscine
Ça relativise
Nos niaiseries nos crises

Des enfants se noient
Ma paye se boit
Si proche et si loin à la fois
Excuse-moi

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Alice
Alice
Viens-t’en
On va
Escalader des bonsaïs
Qui sont plus grands quand t’es là

Alice
Viens-t’en
On va
Emprisonner des tornades
Les figer en accalmies

Juste pour une heure
Le temps qu’on s’écoeure
De toutes nos menteries

C’pas compliqué
Fais pas la même erreur que ceux d’en-avant
Va donc l’aider

Quand a' t’appelle pis qu’a le demande maman
Ôte-toé ‘dans tête que ça se peut le prince charmant
Pour le reste fais ce que tu veux vraiment
Pour le reste fais ce que tu veux vraiment

Alice
J’avais
Jamais
Miné des émeraudes
Au plus profond de tes yeux

Alice
J’avais
Jamais
Piné de la bullshit kitsch de même
En étant sincérieux


Pis pour plus qu’une heure
Ça c’est dans le coeur
C’est pour toute la vie

C’pas compliqué
Fais pas la même erreur que ceux d’en-avant
Va donc l’aider
Quand a’ t’appelle pis qu’a le demande maman
Ôte-toé ‘dans tête que ça se peut le prince charmant
Pour le reste fais ce que tu veux vraiment
Pour le reste fais ce que tu veux vraiment

J’suis pas en train de me justifier
Mais si l’envie te reprend
Reviens cogner pis on prendra notre temps
Reviens cogner pis on prendra notre temps
Désolé si j’ai fucké tes plans

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Monsieur Le Psy
J’ai la sensation d’une fourmi dans l’oreille
Encore
Pris de court par les mêmes vieilles idées qui veillent
Trop tard
J’ai ben hâte d’aller te voir
Ben plus que tu peux croire

Coudonc c’tu moé qui comprends mal
Ou la balloune va me péter dans’ face
Coudonc c’tu un carnaval
Ou j’suis l'seul hostie de clown dans’ place
Dites-moi donc Monsieur le psy

Monsieur le psy

Êtes-vous vraiment un miroir ou un baume
Êtes-vous une vieille étagère à diplômes
Comment s'fait que pour vous tout a un nom
Comment s'fait que vous êtes pas capable de les lire mes émotions

Coudonc c’tu moé qui comprends mal
Ou la balloune va me péter dans’ face
Coudonc c’tu un carnaval
Ou j’suis l'seul hostie de clown dans’ place
Dites-moi donc Monsieur le psy

Pardonnez-moi Monsieur le psy
C’est juste que tout tourne ces temps-ci

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Bonne Journée
Le soleil vient de se lever
Y pleut des cendres sur Gaza
Les cadavres jouent main dans la main
En attendant le trépas

Paraît qu’à deux heures
Y’a une autre shot d’obus de prévue
Mais à Météomédia
Y’ont dit que c’t’une hostie de belle journée
Mais à Météomédia
Y'ont dit que c’t’une hostie de belle journée

Ton boss voulait te parler
Y’avait juste des bons mots pour toi
T’sais c’pas ton ambition qu’on coupe
C’est ta chaise pis un de tes bras

Ça roule en BM
Pis ça vient me chanter la bohème
Mais à Radio-Canada
Y’ont dit que c’t’une hostie de belle journée
Mais à Radio-Canada
Y’ont dit que c’t’une hostie de belle journée

Le docteur vient de t’appeler
Y paraîtrait que t’as pogné de quoi
Y t’a dit : « Mon maudit chanceux
Y'en a pas un million comme toi »

Astheure tu t’occupes de ta petite
Même si tu vieillis plus vite
Mais au réseau TVA
Y'ont dit que c’t’une hostie de belle journée
Mais au réseau TVA
Y'ont dit que c’t’une hostie de belle journée

Quand la sagesse du silence parle
L’homme la fait taire
Quand ben même que le bonheur tarde
Au moins demain y'annonce de la marde

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Héroïne
La clairière est encore là
La lune se fait pleine jusqu’au bout de mes doigts
Les pneus crissent pis les prêtres sacrent
De peur d’enlever au Christ une couche de nacre

Le tartare sent la pisse
C’est qu’il se défend humblement
Contre les chats qui l’assaillissent

Les poubelles ont des oreilles
De la compassion et une écoute formidable
Et la neige qui fond laisse renaître les botches d’autrefois

Nostalgie
Je suis chez moi

Mes yeux virent à l’indécis
Loin des sirènes et des épiceries
Est-ce Morphine ou Morphée ?
Est-ce une naine ou une fée ?
Est-ce Morphine ou Morphée ?
Est-ce une naine ou une fée ?

Héroïne vient me sauver
Mutile-moi le plus beau des tableaux
Qu’il traverse ma peau
Et prends-moi dans tes bras
Et prends-moi dans tes bras
Et prends-moi dans mes bras


Quand je serai en boule dans un coin
Que tu me blottiras dans tes seins
Comme la mère animale
Qui traîne encore son mort-né
Nous n’oserons plus regarder
Les cratères dans nos bras


Et le chant de nos aiguilles
Coulera au rythme du sang de leurs églises
Et le chant de nos aiguilles
Coulera au rythme du sang de leurs églises

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: L'Amour aux temps du cancer
Ferme la porte qu’on nébule un peu
Ferme tes yeux qu’on se retrouve à deux
Paraplégie des mauvais jours
C’tu d’la peur, du mal, de l’amour

Débouche une bouteille de vin quand même
Faut ben maquiller nos problèmes

De toute façon
Quand j’t’avec toé le plafond s’efface
Toutes les mines sur lesquelles j’ai posé le pied se glacent
L’air est moins lourd dans’ balance
Parler aux anges par l’entremise de ta chambre

Paraît qu’y vente fort de ton bord
Je l’ai vu aux vire-vents sur ton corps
Si je pouvais ériger des murs
Empêcher que le mal te torture

J’te jure j’le ferais
Mais chus juste moi pis ça a pas d’effet
Tout ce que j’peux faire c’est cracher des prières pis des mais
Te prendre dans mes bras en silence
Parler aux anges par l’entremise de ton absence

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Divagation parlementaire
Dans l’enceinte de la Chambre : babillage, papotage, placotage.

C't'une belle journée pour mettre le feu, vous trouvez pas ? Han ? C't'une belle journée pour mettre le feu, vous trouvez pas ?
Monsieur le Premier Ministre, sont à quelle heure vos funérailles ?

(gradins furieux, parterre outré)

OBJECTION VOTRE HONNEUR !
Mmm… Désolé, mais y'a longtemps qu'on en a pus d'honneur. Tout ce qui nous reste c'est l'hostie de motton paraplégique qu'on a d’pogné dans gorge, din tripes pis din articulations.
Il y a un sourd parmi les aveugles ! Mais ouvrons-lui les yeux, mes amis ! Mais ouvrons-lui les yeux, mes amants !… et allons faire chier un autre nous à l'autre bout de la Terre juste parce qu'on a fait des avions pis des enfants pour le faire. Fidèles à nos mères. Fidèles à nos pertes. Fidèles à nos guerres.

(signes de croix, larmes de sang)

Monsieur le Premier Ministre, on rend pas justice à des idées avec de l'argent, mais avec des convictions pis un p'tit peu de sueur.

(rumeurs, gloussements)

Astheure, ç’a l'air qu'avoir du fun c't'aussi tabou que les Autochtones !

(éructations refoulées)

Han ! Que c'est qu'on fait avec ça ?

(un rire contenu)

Je le sais pas !... Je le sais pas !... (un autre)

Lamine-moi ça dans un cadre qui a pus de racines ; imprime-moi ça sur du noir qu'on détermine quelle valeur ça l'a, des valeurs.

(rires gras)

Ah pis j't'en feu, hostie ! Qu'on leur donne un canot en cadeau et qu'on leur achète des raquettes.

(rire insalubre)

Y pourront pas dire qu'on leur a rien donné...

(ovation debout : on porte la main au coeur)

Sur ce, je vous laisse, car j'ai rendez-vous avec moi-même et j'ai toujours foi d'assister à ma naissance.

(Le fruit du scandale éclabousse les plus beaux vestons.)

Monsieur le Premier Ministre, sont à quelle heure vos funérailles ?
C't'une belle journée pour mettre le feu, vous trouvez pas ? Han ? C't'une belle journée pour mettre le feu, vous trouvez pas ?

(les bras poilus de Dieu enserrent la Chambre des communes qui, sous le poids d'autant de sollicitude, explose en une pluie d'étoiles)

ou

(devant une telle surprise, les têtes des députés se gonflent d'excitation et éclatent en une pluie de confettis multicolores aux mille senteurs )

Texte : Philippe Brach
Track Name: D'amour, de booze, de pot pis de topes
J’suis en sevrage d’amour, de booze, de pot pis de topes

La rosée su’l' chest
L’épine dans l’échine
J’sens que j’vas manger toute une go
J’m’asseois, j’serre les dents pis j’m’enferme à clé dans le bungalow

Cold chicken
Le temps avance ben lentement
Quand j’rampe comme un sarf à côté du divan
Toute la semaine
Va passer comme une année à jaser avec des psychos pis Daniel-san
Toujours les mêmes choses
Toujours les mêmes doses
Pourquoi tout est si beau quand on est aussi haut

J’suis en sevrage d’amour, de booze, de pot pis de topes

Je cours
Je fuis
Je fesse, je crie
J’ai peur, je prie

Au yâb les adieux
Pis j’me pousse en coyote
Ah pis fuck off
J’me cotte un carton
Y’a les sirènes qui tirent mes chaînes
Avec leur cocotte de pot su’l' clit

« Allez Philippe tire-toi donc à l’eau »

J’suis en sevrage d’amour, de booze, de pot pis de topes




////////////MONGOL///////////////
(j'vas virer mongol)
////////////MONGOL///////////////
(chus le chaman des mongols)
///////////WAPST !!!//////////////

om taka ti'shka
atta tâ roûm, ha !
om taka ti'shka
atta tâ ! atta tâ !
om taka ti'shka
atta tâ roûm, ha !
tûka ti'shka
àtakàm ! àtakàm !

om taka ti'shka
ti-k lumbà !
om taka ti'shka
àtakàm ! àtakàm !
om taka ti'shka

du hast !
tilikûm ta
ti-k
ti-k lumbà !

J’suis en sevrage d’amour, de booze, de pot pis de topes

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Nos bleus désirs
Pris dans l’étau de tes fesses
Encore sous mes ongles, ton zeste
Un volcan qui dort dans nos sangs
Et qui fait qu’on agit comme des enfants

Le malaise dans mon sourire reste muet
On dirait qui me sent flirter avec le concret
J’vas tirer la couverte de mon bord
Pis aussi ma révérence un peu en retard

Y’a pus rien dans l’écho de nos fresques
À part peut-être un vieux cri de jeunesse
Y’a comme un moment de grâce
À chaque fois qu’y a un char qui passe
Sur nos bleus désirs

Et je coule sur ton corps
Comme on fête la mort

Si ça peut te consoler
Dis-toi qu’au bout du compte
C'pas le bout du monde

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Père parti, mère mono, fils fendu, fuck les flos
Quand on aura vu neiger
Quand l’hiver nous aura vus
Ton père sera oublié
Comme le message qu’il a laissé
L’enfant de chienne

Excuse-moi si après
J’ai pogné des agrès
J’voulais toujours qu’un autre t’aime
J’avais peur que tu me prennes
Pour une mère qui fait pitié
Pire, une figure à moitié

Père parti, mère mono, fils fendu, fuck les flos

J’trouverai de quoi à faire
Pour la fête des Pères
Pis tu comprendras tout
Pis tu diras rien

Même si on a moins le temps qu’avant
Même si on a moins le temps, on le prend
Même si on a moins le temps, on le prend

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Ton silence m'aspire
Pris dans un coin
D’une cage à ciel ouvert
Y’a la pression de l’air qui me pèse
Mais personne pour soulever le malaise

C’est ben normal
T’es pas plus spécial qu’un autre
Si tu penses que ça débloque
Pareil comme dans les vues
Ben ouvre ta porte
Pis botte-toé le cul

Notre amour a mué
Nos peaux sont mortes
T’as ben beau me dire que le monde est insipide
Toé pis moé on sait ben qu’y a rien que les miroirs
Qui répondent au vide

C’est ben normal
T’es pas plus spécial qu’un autre
Si tu penses que ça débloque
Pareil comme dans les vues
Ben ouvre ta porte
Pis botte-toé le cul

Malgré tout ça
Ton silence m’aspire
Malgré tout ça
Ton silence m’aspire

Paroles et musique : Philippe Brach
Track Name: Le bonheur tousse moins qu'avant
Les étoiles filantes
Font du surplace
Y’a pus rien qui me tente
Qu’est-ce tu veux qu’on fasse,
Qu’on reste debout ?

Les arbres me poursuivent
Au milieu de la nuit
J’sais pus comment vivre
Le spasme des bruits
J’vas-tu virer sourd ?

Quand l’acouphène me borde
Que les couvertes se tordent
Mes rêves s’envolent dans les airs
Par mes yeux ouverts
Pis j’les regarde partir pour de bon
En fixant le plafond

Y’a longtemps que j’ai joué
Rafraîchi le ciment
C’est-tu le plancher
Qui stoppe mon élan ?
Une course contre le vide ?

Le temps avance vite
Pendant que je rampe
C’est vide ou léger
En arrière des tempes
Quand je pense en silence

Un jour j’irai voir ailleurs
Faire bouger les heures
Agripper le moment
Constater qu’astheure
Le bonheur tousse moins qu’avant

Paroles et musique : Philippe Brach